Météorite des origines

Incroyable découverte d’une météorite plus vieille que notre système solaire

Une équipe de scientifiques a fait une incroyable découverte en analysant une météorite d’un genre encore jamais observé jusque-là. Ce corps rocheux extraterrestre, le plus vieux que l’on ait jamais pu étudier, date d’il y a 4, 565 milliards d’années, soit d’avant la formation des planètes de notre système solaire. Cette météorite, dont la composition sort totalement de l’ordinaire, apporte des éléments inédits permettant de comprendre comment notre système solaire a pu voir le jour.

Crédit photo : © 2017 B. Barrett / Maine Mineral & Gem Museum

Selon l’article publié le 2 août 2018 dans le journal nature communication,  une équipe de chercheurs de l’Institut de météorologie (OIM) de l’Université du Nouveau-Mexique à Albuquerque a découvert, en étudiant un fragment de la météorite trouvée par un nomade dans les dunes de Mauritanie en 2016, d’intéressants indices permettant de comprendre comment notre système solaire a pu se former.

Théorie de la formation du système solaire
Les scientifiques pensent que notre système solaire se serait formé il y a 4.6 milliards d’années, à partir d’un nuage composé de gaz et de débris ou poussières qui se seraient effondrés sous l’effet de la gravité suite à l’explosion cataclysmique provenant d’une étoile ou supernova voisine. Cette matière aurait alors formé un disque tournant, au centre duquel se trouvait le soleil.

By Giphy.com


La plus vieille météorite du monde

Après avoir procédé à la datation de ce qui devait se révéler être la plus vieille météorite au monde, Poorna Srinivasan, Carl B. Agee, Karen Ziegler, Daniel R Sunlap et tout le reste de l’équipe de chercheurs ayant travaillé sur ce dossier, espéraient que l’objet, d’origine inconnue, mais probablement issue d’un corps céleste plus grand d’une composition géologique complexe, apporterait des réponses. Poorna Srinivasan confirmait d’ailleurs que « La composition minérale de cette roche est très différent de tout ce sur quoi l’on a pu travailler avant ». Extra terrestre donc en tout cas.

Témoin des origines

Particulièrement riche en silice et en cristaux de couleur vert contenant des petites cavités, sa composition suggère un refroidissement très rapide comme c’est souvent le cas des roches volcaniques terrestres. Elle se serait formée au cours des 10 premiers millions d’années avant l’assemblage des planètes terrestres. Elle fait partie de ces vestiges de roches aux compositions complexes qui ont été les précurseurs de la formation des planètes de notre système. Selon les conclusions de l’équipe scientifique américaine, elle représente une étape critique dans l’évolution des corps rocheux de notre système solaire.
Une découverte majeure et déterminante qui permet d’avancer, car comme l’affirme cette étude, la météorite du nom de NWA 11119  « fournit les premières preuves sans ambiguïté du volcanisme évolué dans les premières étapes de l’histoire du système solaire, avant l’assemblage des planètes terrestres » .

Et l’Univers a encore bien des secrets à nous révéler.

Un article de Nathalie Baldji

Quelques références :
nature communication @NatureComms sur Twitter
Springer Nature
Institute of Meteoritics, University of New Mexico
Researchers uncover remnants of early solar system

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s