Puis-je demander à un journaliste de relire son article ?

avant qu’il ne soit publié …

NON © Nathalie-Baldji

Le journaliste n’est pas votre chargé de communication, il n’est pas là pour écrire sous la dictée. Il écrit pour informer ses lecteurs.
Et, petit détail insignifiant très accessoire : on peut partir du principe qu’il connaît son job ( il a fait des études pour ça…), et va donc bien faire son travail.

3 lettres simples à retenir, pour qui veut savoir si l’on peut demander à un journaliste de relire son article avant publication.
Non seulement c’est NON
On ne peut pas… mais on ne doit pas le demander.
Si l’interviewé s’en offusque, voici ce qu’il faut comprendre, en tout cas savoir à ce sujet :
Un journaliste n’est ni un chargé de clientèle ni un chargé de communication. L’interviewé n’a aucunement le droit de dicter au journaliste ce qu’il doit écrire et comment il doit l’écrire.

Aucune ingérence n’est acceptable…

Si le journaliste s’est trompé (errare humanum est), il reste toujours la possibilité de réagir (rapidement dans ce cas), en lui écrivant ou en écrivant à la rédaction.
Voire même de demander un droit de réponse mais Attention au droit de réponse… il vaut mieux l’utiliser judicieusement. Il peut être contre-productif pour le demandeur, dans la mesure où cela pourrait mettre en évidence une faiblesse dans sa communication…

Que faire sinon ?
1-Et pourquoi ne pas faire confiance à ce professionnel ? Tout simplement ?
2-Plutôt que de vouloir contrôler le journaliste, il est toujours possible de lui proposer son aide en se mettant à sa disposition au cas où il aurait besoin de revoir certains points. Le dialogue et l’écoute sont ce qu’il y a de mieux.
3-Sinon, mais c’est en amont de l’interview que ça se passe, il reste toujours à l’interviewé, la possibilité de bien se préparer à cet exercice.

Pourquoi NON ?

C’est une question DÉONTOLOGIQUE…
Il en va de la LIBERTÉ de la PRESSE.
À noter que si un journaliste fait relire un papier à l’interviewé, cela peut arriver dans des contextes très précis et cela doit rester rare… La démarche doit en tout cas venir de lui, dans ce cas. Et libre à lui ensuite de décider comment il tiendra compte des éventuelles remarques.

Un article de Nathalie Baldji
10 choses à ne pas dire à un journaliste…
20 règles de base pour rédiger un bon communiqué de presse
Fake News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s