Seins

 
Chronique littéraire courte pour aller à l’essentiel 

#Cancer #sante #Journal #Interview #Journeedelafemme

Des cancers aux seins

Journal d’une femme qui affronte le cancer du sein au pluriel. Interview audiovisuelle de l’auteur : Gribouille Sorton.

Gribouille Sorton

Gribouille est une artiste plurielle qui respire la joie de vivre. Avec l’écriture de ce livre « Seins », si le sujet abordé est grave, il y a toujours une place pour quelques jeux de mots et pirouettes humoristiques. Elle le veut résolument positif sans tomber dans le déni. Gribouille se raconte ici, dans un épisode difficile de sa vie, en ayant toujours cette force de dépasser l’épreuve et de rebondir. Un partage encourageant pour les autres femmes, afin de ne pas être dans la « subition* » de la maladie. Une écriture simple, le journal permet au lecteur de s’immerger pour en ressortir avec un regard possiblement différent sur la maladie et la manière de l’accueillir. Cet ouvrage court,  donne matière à réflexion sur la notion de féminité.

Interview de Gribouille Sorton pour la sortie de son livre SEINS,
le 8 mars 2018 – Journée Internationale des Droits de la femme

*subition : néologisme de l’auteur afin d’exprimer son refus de subir la maladie.

Galerie Photo ©Nathalie Baldji : Gribouille et la Cie La Gueudaine

Ce diaporama nécessite JavaScript.


-Auteur : Gribouille Sorton
-Préface : Christine Janin
association « à chacun son Everest »
Photos : Fanchon Bilbille
-Les éditions du Palais
Parution 8 mars 2018

La parole d’une femme directement touchée par la maladie et qui décide en pleine conscience de subir une opération qui va la transformer physiquement et spirituellement. Gribouille Sorton ne donne jamais dans le pathos, et penche toujours du côté de la vie. La forme du journal rend la succession des évènements plus sensible encore. Gribouille Sorton se montre une femme du xxième siècle avec ses doutes, sa force de vie.

Gribouille ne prétend pas donner de leçons, ne prétend pas tout connaître sur tout, après sa maladie. Gribouille ne se prétend pas écrivain, ni même guide tout-terrain en période chaotique. Ce ne sont là que quelques-unes des raisons de lire Gribouille. Le Carnet de photographies de Fanchon Bilbille, face au doux écho de l’absence, distille la présence renouvelée de l’être.

Une chronique de Nathalie Baldji

Publicités

3 réflexions sur « Seins »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s