Illettrisme : agir?

Agir pour faire reculer l’illettrisme
Pourquoi s’en préoccuper ?

L’illettrisme est une cause qui ne devrait pas attirer notre attention seulement une fois par an, lors de la semaine nationale d’action contre l’illettrisme. C’est une problématique qui mérite une attention permanente. Car aussi étonnant que cela puisse éventuellement sembler… 2 500 000 personnes âgées de 18 à 65 ans, en France, ne savent ni lire, ni écrire, ni compter.

Avec une société qui se numérise de plus en plus, se dématérialise et se déconnecte au passage de plus en plus du rapport humain direct (à commencer par les services administratifs), pour favoriser les échanges virtuels, les « amis » sur réseaux sociaux…. Ces personnes-là sont au mieux dépendantes d’un proche pour pallier à l’incapacité pour elles d’accéder à ces dispositifs, au pire sont complètement exclues et marginalisées. De là à ce qu’elles tombent dans la précarité, il n’y a qu’un pas.
On entrevoit déjà pourquoi il est important de faire reculer l’illettrisme. Mais ça n’est qu’un début…

Illettrisme ...
Illettrisme Chambéry 2016L’exemple Savoyard

En Savoie, comme partout en France, l’illettrisme est une réalité. Sur ce département, les chiffres sont très proches des moyennes nationales, d’où l’intérêt de prendre cet exemple assez représentatif d’une généralité.

Des chiffres en baisse depuis dix ans, mais qui restent largement préoccupants.

Une première table ronde se déroulait dans le cadre de la 3e édition des journées nationales d’Action contre l’illettrisme, le 6 septembre 2016 à Chambéry. Il s’agissait de faire un état des lieux à l’échelle départementale, puis de passer en revue les solutions existantes et d’échanger autour de cette cause à travers la thématique :

“Développer les compétences : un levier pour l’employabilité.
Le nouveau contexte de la formation professionnelle”.

Les acteurs du territoires autour de la table en Savoie : CRSB, Educalis, GRETA, AIDER, Savoir et Réussir, Emmaüs, SCOP NEA, ADEFIM, Ville de Chambéry ...

Les acteurs du territoires autour de la table en Savoie : CRSB, Educalis, GRETA, AIDER, Savoir et Réussir, Emmaüs, SCOP NEA, ADEFIM, Ville de Chambéry …

5 co organisateurs*
7 intervenants**
Une cinquantaine de personnes dans le public

Premier pas :
-Accepter de reconnaître qu’il y a problème

L’illettrisme n’est pas une fatalité. On peut toujours et à tout âge, en sortir. Pour cela, encore faut-il prendre conscience que c’est une réalité et reconnaître cette problématique. Le dénie et le camouflage dicté par le sentiment de honte, sont de réels freins du côté des personnes concernées.
Du côté des employeurs et recruteurs, le dénie se situe à d’autres niveaux, mais il est réel et les raisons sont multiples (l’ignorance, l’image de l’entreprise, la facilité, etc.)
Faire face à l’illettrisme, implique le passage à l’ACTION.
Il faut donc faire l’effort :
-d’aller vers une démarche
-de se saisir des outils mis à disposition (ou en inventer) pour prendre le plus adapté au cas par cas.

7% d’illettrés en Savoie = 30 654 personnes illettrées !

(soit l’équivalent de la moitié de la population de Chambéry, capitale savoyarde)

(population totale de la Savoie :  437 915 personnes, selon les chiffres insee 2013)

Pour en savoir plus sur le déroulement et contexte d’organisation de la première table ronde co-organisée par différents acteurs du territoire impliqués autour de cette cause (l’illettrisme a été déclaré Cause Nationale en 2013) à lire ici, l’article 123SAVOIE

Ce diaporama nécessite JavaScript.

*5 Organisateurs : CRSB, AIDER, Savoir pour réussir, Le GRETA Savoie, Educalis
**7 Intervenants : Camille Marcon (CRSB), Hélène Chesneau (ADEFIM), Brigitte Moine (Emmaüs), Marie-Laure Chotard (Mairie de Chambéry), Valérie Robin (Educalis), Marjorie Faure (SCOP NEA), Frédric Mazars (GRETA Savoie)

Illettrisme et numérique
Illettrisme et numérique

anlci_progjnai_aout-3

Pourquoi prendre l’illettrisme au sérieux ?

Illettrisme = Attention danger !giphy-1 Job accident

originally posted by Giphy 

C’est une question de sécurité et de responsabilité. Les personnes en situation d’illettrisme sont en danger, car particulièrement vulnérables en matière de sécurité. L’illettrisme accroît le facteur de risque d’accident du travail dans la mesure où le respect des consignes de sécurité passe, pour beaucoup, par l’écrit. La maîtrise de la lecture et la compréhension de l’écrit sont donc des savoirs de base fondamentaux.
Selon Hélène Chesneau, responsable conseiller formation ADEFIM ARC ALPIN antenne Savoie (Association de développement de la formation des entreprises métallurgiques), l’ignorance des règles et consignes de sécurité peut mettre « la sécurité et la vie des personnes elles-mêmes en danger, mais constitue aussi un risque pour les collaborateurs (…). Dans le domaine de la métallurgie, Il y a plus de 400 entreprises en Savoie. Sur les 9 000 salariés environ que cela représente, on peut estimer que plus de 3 000 personnes sont en situation d’illettrisme à des degrés divers. » Le risque est donc loin d’être négligeable.
Le secteur de l’industrie n’est pas le seul à être concerné. D’après les statistiques de l’ANLCI, l’agroalimentaire, l’agriculture, le BTP, la pêche, les remontées mécaniques sont autant d’autres secteurs très concernés.
Dans l’intérêt de chacun et pour garantir un niveau de sécurité optimum, il est donc nécessaire, et essentiel de détecter (sans stigmatiser) les personnes souffrant d’illettrisme dans une entreprise, afin :
-de trouver des solutions via des formations et des dispositifs permettant de se réapproprier les savoirs de base
-de répondre aux obligations de respect des règles de sécurité pour garantir la sécurité de chacun.

Pour changer le climat en entreprise

team-ambiance-friendlyoriginally posted by tumblr 

Les personnes en situation d’illettrisme peuvent être marginalisées ou avoir du mal à s’intégrer complètement dans l’entreprise et donc en équipe. Elles pourraient refuser un changement de poste pour éviter de mettre à jour leur problématique, se priver ainsi d’une évolution professionnelle. Frustration, tensions, incompréhension…Des ambiances difficiles peuvent en découler. Un manque de souplesse qui peut peser sur une équipe ou sur un projet d’évolution de l’entreprise. Certaines personnes cachent leur souffrance sous un masque d’agressivité.
Selon Brigitte Moine, chargée des ressources humaines chez Emmaüs Vêtements 73, entreprise d’insertion, « les stratégies d’évitement, les comportements qui permettent de cacher aux autres ce problème sont nombreux, y compris l’agressivité qui permet de tenir les autres à l’écart, éviter les questions gênantes. Les personnes concernées font preuve de beaucoup d’ingéniosité parfois pour que cela passe inaperçu (…) L’écoute bienveillante pour leur permettre de dépasser les barrières de la honte et de la peur apaisent les tensions et l’ambiance générale peut aussi s’en retrouver changée et améliorée. Tout le monde y gagne ».
Une ambiance apaisée, peut rimer avec meilleure productivité.

Agir sur l’employabilité

Les savoirs de base sont essentiels à l’évolution professionnelle ou à la recherche d’emplois dans une société qui, aujourd’hui ne permet plus que très rarement de faire une carrière complète au même poste dans la même entreprise. Il faut être mobile dans l’emploi par la force des choses. Etre capable de lire et comprendre une offre d’emploi, de remplir un formulaire de candidature, de rédiger un CV et de le mettre à jour, être capable de suivre une formation pour se mettre à niveau sur son poste ou pour en changer, voilà qui est essentiel.

PC Mac usingAujourd’hui, beaucoup de démarches se font dans l’instant et par Inter
net. Il n’est plus systématiquement possible de repartir chez soi avec son formulaire, de prendre le temps de le faire remplir par une tierce personne… D’ailleurs pendant ce temps-là le poste serait peut-être déjà pris. Il faut être autonome, réactif et bien souvent connecté.

Le cas particulier du permis de conduire

Pour sa vie de tous les jours, mais surtout pour sa vie professionnelle, l’obtention du permis de conduire peut être absolument essentielle. Pour le passer il faut impérativement avoir acquis les savoirs de base en lecture et écriture. Les personnes en situation d’illettrisme sont alors sur le banc de touche.
Quelques initiatives, à l’échelle de chaque localité, existent afin de les aider à avoir accès au permis de conduire en passant préalablement par une remise à niveau de la maitrise de la langue française.

Mieux dans sa peau, mieux dans sa vie

illettrisme et FacebookL’illettrisme est un facteur d’exclusion. C’est aussi une cause de marginalisation, de mal être. Il empêche l’autonomie, freine les possibilités d’évolution personnelle et professionnelle, rend le quotidien difficile. Chaque tâche : lire une liste de courses, le bulletin scolaire de son enfant, faire une déclaration d’impôt sur internet …. Est un obstacle qui renvoie à une souffrance, car l’illettrisme n’est pas un choix. Les causes sont multiples mais souvent liées à des situations de rupture (familiale, santé, etc.) Solutionner cette problématique ouvre des perspectives d’épanouissement personnel.
Selon le témoignage de Joël, (60 ans) soudeur depuis 15 ans dans une entreprise de métallurgie en Savoie, oser se réapproprier l’apprentissage de la lecture et de l’écriture :

 « ça a changé ma vie. Je suis une autre personne ».

Reste à faire en sorte, une fois les savoirs de base réintroduits et la confiance en soi rehaussée, à entretenir ces compétences afin que cette démarche qui a conduit la personne à sortir de l’illettrisme, puisse lui permettre durablement de continuer à être autonome, à évoluer et à être bien dans sa vie.

Un article de : Nathalie Baldji

Publicités

Une réflexion sur « Illettrisme : agir? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s