Cyclisme : miraculé

Des portes de la mort, au sommet           des montagnes alpinesim possible tour 3

Grant Lottering est un survivant. Depuis ce terrible accident, plus rien n’est pareil. Les parfums de la Vie sont plus forts que jamais à ses narines. Ses yeux se sont ouverts en beaucoup plus grand, son cœur bat avec beaucoup plus d’intensité. Mais pas question de rester là… pas question de ne rien en faire de plus pour lui-même et pour les autres. On ne revient pas des portes de la mort par hasard. Et cette seconde chance, le sportif de haut niveau veut la saisir à travers ce qu’il sait le mieux faire : embrasser une noble cause en enfourchant son vélo et œuvrer désormais à travers elle.

Après le 21 juillet 2013, une autre vie commence

Puisque rien n’est impossible, Grant Lottering va déplacer les montagnes.

im possible tourGrant est un cycliste professionnel sud-africain miraculé.               Suite à ce grave accident survenu en Italie, le 21 juillet 2013, alors que son cœur avait cessé de battre, que son corps avait été meurtri par de multiples fractures : côtes, sternum, fémur, colonne vertébrale, omoplate, clavicule et épaule… la liste des organes épargnés serait en fait plus rapide à faire. Sa vie ne tenait plus qu’à un fil. D’innombrables interventions chirurgicales, des mois d’hospitalisation et de rééducation, la hargne d’un grand sportif qui ne lâche rien, la force combative du vainqueur chevillée au corps, Grant n’en avait pas fini avec la montagne contre la roche duquel il s’est fracassé avec toute la violence d’un projectile lancé à 66km/h dans une descente, piégé par l’humidité soudaine du sol.

Im’Possible Tour 2015

Il est revenu dans les Alpes, un an après, pour son premier Im’Possible Tour. Un nouveau défi. Une victoire sur la Vie, sur soi et pour donner une seconde chance à d’autres. Revenant sur ses pas, il est allé jusqu’au bout de son itinéraire alpin à vélo.

At-the-scene-3a-300x198

Un an après (en juillet 2014), Grant est revenu à l’endroit même où, durant un moment, il a côtoyé la mort  . (Photo DR Im’Possible Tour) 

Chaque année, autant que cela sera possible, il repoussera ainsi les limites et prendra une nouvelle revanche.

En 2015, il réalisera cette fois plus de 400 km en 24h en franchissant des sommets alpins qu’il enchaînera les uns après les autres dans le secteur des Saisies.

L’itinéraire de Grant, pour ceux qui voudraient le voir passer, le soutenir, l’encourager dans son exploit, sera le suivant :

it-2015-Etape 1 – Départ Les Saisies le lundi 3 août 2015 :                                       Col de Pré (1705m)  à 19h30

Puis :

Etape 2-Cormet de Roselend :                     20h

Etape 3-Val d’Isère 1430m.                           23h

Etape 4-Col de L’Iseran.                                     1h

Etape 5-Col du Mollard.                                    5 h20

Etape 6-Col de la Croix de Fer.                      6h30

Etape 7-Col de Chaussy.                                   8h30

Etape 8-Col de la Madeleine .                      10h30

Etape 9-Col de la Forclaz .                              13h

Etape 10-Col des Saisies.                                15h

Legg-1-300x200

Son exploit : 9 000 m de dénivelé, 10 cols et points à franchir, et ce en non-stop durant près de 24h.

Pour la bonne cause

Via la fondation Lauréus Sport for good, qui soutient les projets sportifs à dimensions caritatives, il viendra en aide aux orphelins sud-africains grâce à l’argent ainsi récolté à travers cet exploit (pour chaque kilomètre parcouru, 100 euros seront versés par Lauréus, en faveur des orphelins, afin de leur donner accès aux pratiques sportives, une cause qui tient à cœur du cycliste miraculé.)

im possible tour 2Tour d’horizon : Les Saisies – Les Saisies

A la limite nord de la Savoie, dans le Massif du Beaufortin, l’on accède à la station des Saisies soit par Megève, soit par Albertville. Paradis du ski nordique, les pistes situées à 1650 m d’altitude, sont parmi les plus hautes d’Europe. 120 km de pistes variées et des grands noms du ski liés à la station (Franck, Leila et Ted Piccard en ski alpin, ou Justine Braisaz en biathlon), c’est là, qu’en 1992, lors des Jeux Olympiques d’Hiver, se déroulèrent les épreuves de ski de fond et biathlon.

Mais en dehors de la glisse hivernale, cette région est aussi le paradis des randonneurs et des cyclistes. Les cols mythiques qui font rêver les coureurs du Tour de France et les sommets prestigieux sont légion.

Col du Pré : altitude 1703 m. Fenêtre ouverte sur le Mont-Blanc.

Cormet de Roselend : altitude 1968m, classé en 1ere catégorie

Col de l’Iseran : altitude 2764 m, plus haut col routier des Alpes

Col du Mollard : altitude 1630 m, vue panoramique sur le massif Arvan-villards et les Sybelles.

Col de la Croix de Fer : altitude 2068 m, compte parmi les 50 cols incontournables d’Europe

Col de Chaussy : altitude 1533 m, col d’alpage classé en 1ere catégorie par le Tour de France.

Col de la Madeleine : altitude 1993 m, classé hors catégorie sur le Tour de France, l’un des 50 cols incontournables d’Europe

Col de la Forclaz : altitude 1157 m, belvédère du lac d’Annecy.

Col des Saisies : altitude 1633 m, classé en 1ere catégorie par le Tour de France.

L’Impossible n’est décidément pas pour Grant. Des exploits à suivre.

-en savoir plus sur l’Im’possible Tour

Un article signé : Nathalie Damide Baldji

Publicités

Une réflexion sur “ Cyclisme : miraculé ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s