Pratiques éducatives

Apprendre dans le et en dehors
du cadre scolaire

de retour du Colloque
Parentalité et pratiques éducatives

by Giphy.com

« Apprendre… oui mais comment ? »
.
« Si je mets mon enfant dans une école Montessori,
comment va-t-il apprendre l’algèbre ?  »
.
« Si j’adopte la pédagogie Freinet,
comment va-t-il apprendre la lecture ? »
.
« L’école à la maison n’est pas pour moi …  »
.
« Et pourquoi pas?  »
.
« Je n’ai pas les moyens … »

Apprentissage heureux, informel… Place et rôle de chacun dans le processus.. Avons-nous le choix ?  Comment faire autrement ?

Pédagogies alternatives : mais encore ?
Idées reçues, questions pratiques, Sylvie Dorance «tombée dans la méthode Freinet quand elle était petite», enseignante, rédactrice en chef de magazines pour enfants aux éditions Milan et Nathan, auteur et éditrice de collections pédagogiques, présentait «les pédagogies alternatives et l’Instruction en Famille».
voir son école vivante -L’enfant, centre d’apprentissage heureux

A l’anglaise…
Le Dr Alan Thomas, chercheur à l’Université de Londres évoquait comment il a interviewé 100 familles anglaises et australiennes instruisant leurs enfants à la maison et en a publié les résultats en 1998, avec quelques idées reçues mises à mal du même coup. De surprenantes constatations et quelques croyances générales ont été remises en cause à travers le thème de l’apprentissage informel.

…un autre exemple concret « so british » :

La violence des élèves…
Daniel Favre, enseignant chercheur à l’IUFM de Montpellier, docteur en neuro sciences et sciences de l’éducation, auteur de «Transformer la violence des élèves, Cerveau, motivation, apprentissage » intervenait sur l’Investissement parental et la réussite scolaire.

 

 

Instruction, éducation ou enseignement ?
En France, contrairement aux idées reçues, l’école n’est pas obligatoire, c’est l’instruction qui l’est, pour «les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre six et seize ans » selon la loi Jules Ferry et les articles qui l’ont complétée (article  L 131-1-1 du Code de l’Education).

Mais encore faut-il se mettre d’accord sur la définition d’«enseigner», «éduquer», «instruire» et de savoir au juste à qui reviennent principalement ces missions?

By Giphy.com
D’après LAROUSSE
Et le dictionnaire d’étymologieéduquer
verbe transitif
(latin educere : faire sortir, élever)

Définitions – Synonymes

Former quelqu’un en développant et en épanouissant sa personnalité.
Développer une aptitude par des exercices appropriés : Éduquer la volonté.
Développer chez quelqu’un, un groupe, certaines aptitudes, certaines connaissances, une forme de culture : Éduquer le téléspectateur par des émissions scientifiques.
Faire acquérir à quelqu’un les usages de la société : Où t’a-t-on éduqué pour parler de cette façon ?

Des synonymes : élever, guider, inculquer, initier, dresser…

enseigner
verbe transitif
(latin insignare : signaler, désigner)

Définitions – Synonymes

Faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu’un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons :
Enseigner les mathématiques à de jeunes enfants.
Être enseignant : Il enseigne à l’université.

Faire savoir quelque chose à quelqu’un, le lui faire connaître, le lui inculquer par une sorte de leçon, apprendre, montrer : Elle m’avait enseigné comment vivre en société.

Des synonymes : informer, transmettre, professer, inculquer, révéler, donner des cours, faire savoir…

By Giphy.com

instruire
verbe transitif
(latin instruere : outiller, munir, dresser)

Définitions – Synonymes

Donner des connaissances, des renseignements, augmenter le savoir, l’expérience de quelqu’un :
Instruire des jeunes enfants.
Instruire des recrues.
Former l’esprit de quelqu’un, constituer pour lui un enseignement : La vie et les malheurs l’ont instruit.
Informer quelqu’un, le mettre au courant de quelque chose : On ne nous a pas instruits des conclusions du rapport.

Des synonymes : informer, initier, enseigner, endoctriner, former, façonner…

By Giphy.com

L’erreur ou la confusion viennent peut-être déjà d’un Ministère qui au lieu de se nommer « de l’éducation Nationale » devrait être le Ministère de l’instruction ou de l’enseignement Nationale »….

Les enseignants regrettant pour beaucoup que le rôle d’éducation leur soit totalement imputé à tort, alors qu’il revient essentiellement aux parents, tandis que le leur est plutôt surtout d’instruire, au sens de transmettre un savoir.

Hors ses sentiers battus : les voies possibles
L’instruction en famille (école à la maison), reste très marginale dans l’hexagone, mais répond à des obligations légales strictes et des contrôles fréquents.
De nombreuses écoles privées sont sous contrat d’Etat, proposant donc des approches pédagogiques différentes mais en totale adéquation avec la loi.
«Par ailleurs, les parents peuvent chercher à travers diverses pédagogies, des outils pour l’aide aux devoirs sans en arriver forcément à la déscolarisation» expliquait Delphine Gazzabin co-organisatrice du colloque, mère de 5 enfants et pratiquant l’instruction en famille.

 

Débats et interrogations
Conscient des débats et des interrogations légitimes des parents, mais néanmoins très attaché au système éducatif français, Marc Gilette, Secrétaire Général de la Ligue de l’enseignement Fédération des Œuvres Laïques  Savoie, porte-parole également du SE-UNSA et du SNUIPP (des syndicats d’enseignants), déclarait que «le système éducatif français subit de plein fouet les évolutions de la société et on lui demande de panser toutes les plaies infligées par ces agressions. Les élèves et leurs parents ont de fortes attentes et ils ont parfois l’impression que l’investissement en énergie, temps et confiance mis dans ce système n’est pas récompensé. Il faut donc contribuer à ce que notre école puisse pleinement jouer son rôle d’instruction et d’éducation. Cela passe par des réflexions sur les méthodes d’apprentissage, par des moyens suffisants, par une mobilisation de toute la communauté éducative. Cependant, il ne faut pas oublier que notre école est aussi le lieu d’appropriation d’une culture commune. Par la rencontre, les échanges, la confrontation aux autres, les élèves construisent progressivement le vivre ensemble qui leur permettra comme futurs citoyens d’occuper toute la place qui leur revient dans la société. Alors même si cette école est imparfaite, même si elle doit mieux prendre en compte les difficultés de ses élèves, elle mérite d’être défendue et confortée. La réponse n’est pas dans l’individualisme, mais dans le renforcement de l’école républicaine gratuite, laïque et obligatoire …. ».

Et à chacun de mener sa réflexion pour le meilleur.

un article de Nathalie Baldji

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s